Archives de Catégorie: Gestion des ressources humaines

Google et la marque employeur

On parle beaucoup de développer sa marque employeur, mais les entreprises se demandent souvent comment faire. Google est selon moi un très bon exemple d’entreprise qui a performé au plan de sa marque employeur.  Ses gestionnaires peuvent très certainement en inspirer plusieurs d’entre vous.

Qu’ont-ils fait exactement? Beaucoup de choses. Je pense entre autres à l’instauration de tableaux blancs sur l’ensemble des murs puisque, pour Google, une idée peut survenir n’importe quand et il est important de pouvoir la prendre en note. Il y a aussi les meetings matinaux où chaque équipe forme un cercle pour discuter des plans de la journée et des problèmes que certains ont pu rencontrer. Pour s’assurer que tout le monde ait la chance de parler, on fait passer un toutou en forme de crayon afin de signifier à qui est-ce le tour de prendre la parole.

Leur culture organisationnelle n’est pas seulement sur papier, ils la vivent au quotidien. Ce n’est pas en posant des affiches sur les murs de la cafétéria disant que l’entreprise est innovatrice qui va faire que, par magie, les employés vont épouser cette vision des choses. Il faut les convaincre avec du concret.

Finalement, un autre point que Google a très bien compris, et qui est primordial quand on veut avoir une bonne marque employeur, c’est de faire parler de notre environnement de travail. Google London a récemment rénové ses locaux pour leur donner un look assez original. Que vous aimiez ou non le style, cela importe peu. Ce qui importe, c’est que ça a fait le tour de la planète! Je vous laisse sur quelques photos des locaux en question.

Source pour les photos : http://www.pocket-lint.com/news-gallery/43365/google-london-amazing-office-fourth-floor/1#image

Smiley face

Smiley face

Smiley face

Smiley face

Publicités

L’importance de la marque employeur (2e partie)

La marque employeur, ça se joue sur deux fronts. Comme on l’a vu lors du premier article de cette série, elle permet d’attirer plus de candidats sur vos postes. Ensuite, elle va « fidéliser » vos employés, les inciter à rester dans votre organisation.

La marque employeur pour garder ses employés

En effet, les organisations avec une bonne marque employeur vont conserver leurs employés comme une bonne marque va fidéliser sa clientèle. Cela permet donc de réduire le taux de roulement et les coûts qui y sont associés.

La clé pour que vos employés soient fidélisés, c’est que les valeurs promues en entrevue correspondent, selon eux, à celles présentes dans l’environnement de travail. Ils doivent sentir au quotidien que cette marque employeur est bien concrète. Si le tout est cohérent, la fidélité de votre personnel en sera nécessairement augmentée.

La marque employeur, moteur de performance

Une bonne marque employeur va aussi aider votre entreprise à devenir plus performante. En effet, en établissant les valeurs de votre organisation dès le processus de recrutement, vous allez ainsi favoriser le choix de candidat dont le « fit » organisationnel est bon et dissuader ceux qui « fit » moins bien. De cette façon, vous maximisez vos chances d’avoir des employés performants et qui s’intègrent bien à votre culture.

Comment développer ma marque employeur?

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises manières, mais la créativité a toujours sa place dans l’implantation d’une bonne marque employeur. Le Web regorge d’outils que vous pouvez utiliser afin de promouvoir votre marque : site carrière, réseaux sociaux, outils de réception des CV  accordant une importance aux valeurs des candidats, publicités promouvant votre environnement de travail, etc. Vous pouvez aussi vendre les valeurs de votre entreprise durant le processus de sélection afin de vous assurer que tous les candidats en soient bien conscients.

Il n’est jamais trop tard pour investir dans sa marque employeur. C’est maintenant à vous de jouer!


L’importance de la marque employeur (1re partie)

Une entreprise qui se démarque dans le monde du recrutement est très souvent une entreprise qui se démarque par sa marque employeur. Une bonne marque employeur n’attire pas seulement de nouveaux candidats à appliquer sur les postes que notre organisation offre, mais elle permet aussi de réduire le taux de roulement. Tout cela se traduit par des économies substantielles qui en valent la chandelle. Mais qu’est-ce que la marque employeur exactement?

Qu’est que la marque employeur?

Selon la définition du Chartered Institute of Personnel and Development (et traduite en français par Lumesse) la marque employeur « est un ensemble d’attributs et de qualités souvent intangibles – qui rend une organisation reconnaissable, sous-entend un certain type d’expérience de travail et s’adresse à ceux qui se reconnaissent dans ses valeurs et qui sauront développer tout leur  potentiel au sein de cette culture d’entreprise ».

Puisqu’elle est intangible, certaines organisations ont tendance à ne pas lui accorder tout le crédit qu’elle mérite. Investir dans un site carrière pour améliorer sa marque employeur, par exemple, est une bonne idée. Par contre,  il faudra que votre site communique bien les valeurs de votre organisation, qu’il puisse vendre votre historique, etc. Le but de la marque employeur c’est de vendre le petit quelque chose intangible qui va faire que les chercheurs d’emplois vont vouloir travailler pour vous. Vous devez vendre l’âme de votre organisation!

Ce que les candidats en pensent

Les chercheurs d’emploi sont rarement uniquement à la recherche d’un salaire. Le fait d’être fier de travailler pour l’organisation, de sentir qu’on pourra se développer à l’intérieur de celle-ci et que les expériences que nous vivrons seront enrichissantes constituent tous des facteurs clés qui peuvent influencer un individu à être attiré par une entreprise plus qu’une autre. D’ailleurs, une étude réalisée par Lumesse auprès de travailleurs français démontre que 57% des gens accordent une importance à la marque employeur au moment de joindre une entreprise. Les entreprises qui investiront dans leur marque employeur sont celles qui seront dans les premières rangées pour recruter dans ce bassin de candidat!

Maintenant que vous comprenez mieux ce qu’est la marque employeur, il est important d’en comprendre ses impacts. La 2e partie de cet article, disponible bientôt, discutera plus en détails de cet aspect.


Mieux connaître la clientèle des médias sociaux

Que ce soit pour du recrutement de personnel, de la publicité ou pour acquérir de nouveaux marchés, il est important de mieux comprendre le type de public qui utilisent les médias sociaux. De cette façon, il sera plus facile de comprendre comment notre entreprise peut utiliser les médias sociaux.

Ne dites surtout pas que les médias sociaux ne sont pas importants pour votre entreprise sans avoir bien étudier le sujet! En effet, selon une étude de Nielsen Social Media Report, les sceptiques sont vus comme des gens en retard et qui sont dans le chemin du progrès (!).

Voici maintenant  les principales statistiques ressorties du  Nielsen Social Media Report basé aux États-Unis. À vous ensuite de voir si la clientèle en jeu s’approche ou non de votre clientèle cible. Pour plus de détails, je vous suggère de lire l’excellent article de Brian Solis sur le sujet.

Pourcentage d’heures dépensées sur internet :

Les médias sociaux et les blogs : 22.5%

Les jeux en ligne : 9.8%

Le courriel : 7.6%

L’utilisateur moyen d’un média social est :

Une femme

Entre 18 et 34 ans

De race asiatique

Ayant une formation universitaire

Et avec un revenu annuel de moins de 50 000$

Les gens utilisent leur téléphone intelligent pour:

Le téléphone intelligent est de plus en plus utilisé par les gens friands de médias sociaux. En effet, 37% de la population ayant été sur un média social ont utilisé leur téléphone pour accéder à ce média. Mais quel type d’applications retrouve-t-on sur celui-ci?

Écoute/téléchargement de musique : 49%

Média social : 47%

Recherche web : 40%

GPS : 40 %

Jeux : 37%

Quand on les compare aux utilisateurs moyens d’internet, les fans de médias sociaux ont :

75% plus de chance d’être des gros acheteurs de musique

47% plus de chance d’être des gros acheteurs de vêtements

33% plus de chance de donner leur opinion sur une émission de télévision

19% plus de chance d’assister à un évènement sportif

18% plus de chance d’aller dans un gym

Il faut aussi ajouter que 53% des utilisateurs actifs de médias sociaux suivent une marque et 32% d’entre eux suivent une célébrité.

Top 5 des pays pour l’utilisation des médias sociaux

Australie

Brésil

France

Allemagne

Italie


Comment inclure Twitter dans sa stratégie de recrutement?

Aujourd’hui, Twitter est utilisé sous différent rôles, que ce soit comme blogue personnel, pour promouvoir son entreprise ou même vendre un produit. Les possibilités de cet outil de microblogage semblent infinies, mais le sont-elles vraiment? En recrutement, du moins, son potentiel apparaît intéressant, autant pour le recrutement actif que celui passif.

Recrutement actif

Le recrutement actif sur Twitter ne devrait pas dépayser la plupart des professionnels en ressources humaines. Il consiste tout simplement à publier vos offres d’emploi sur le Twitter officiel de votre entreprise (quand le volume est peu élevé) ou de créer un Twitter « carrière » quand le nombre de postes à afficher est grand et/ou que le Twitter officiel de votre entreprise présente déjà un volume élevé de tweets par jour.

Cette méthode est utilisée quand vous devez combler un poste maintenant ouvert. Twitter devient donc un outil additionnel à votre processus de dotation. Dans votre annonce, il est toujours pertinent d’ajouter un lien qui mène à une page expliquant l’offre d’emploi avec plus de détails. L’utilisation d’un mot-clic ou hashtag, soit un # suivi d’un mot-clé (exemple : #emploi), est également conseillé afin d’être plus facilement trouvable par le moteur de recherche.

L’avantage de Twitter par rapport aux outils normalement utilisés en recrutement actif est que vous pouvez demander à vos abonnés (« followers ») de retweeter vos offres d’emploi. Ils seront très souvent heureux de pouvoir partager un tweet avec un contenu aussi pertinent qu’une offre d’emploi. Si plusieurs personnalités influentes partagent votre offre, celle-ci n’aura pas seulement une grande portée, mais elle verra également sa crédibilité renforcée.

Plusieurs organisations utilisent Twitter pour leur recrutement actif. Par exemple, Starbucks utilise entre autre cette méthode via sa page Twitter dédié à l’affichage de postes, « Starbucks Jobs » (http://twitter.com/#!/StarbucksJobs).

Recrutement passif

Les organisations qui se démarquent en matière de recrutement sont celles qui investissent dans leur recrutement passif. Le recrutement passif consiste à effectuer une veille sur le marché des candidats potentiels afin de recruter les meilleurs talents quand ils sont disponibles même si l’organisation n’a pas nécessairement de poste ouvert présentement. Dans un marché de l’emploi aussi compétitif, il est important de trouver les talents avant la concurrence. Cela nous permet de diminuer les coûts liées au recrutement et le temps perdu à compléter un tel processus (affichage de poste, lecture de c.v., réalisation d’entrevue en plusieurs étapes,  etc.). Mais comment faire un bon recrutement passif sur Twitter?

Il est important de garder dans votre réseau autant les candidats potentiels pour votre entreprise que les personnes qui pourraient vous trouver ces candidats potentiels. La veille doit s’effectuer principalement dans le secteur le plus important pour votre entreprise puisque c’est à cet endroit que l’embauche de candidats de talent risque d’avoir le plus d’impact sur la performance organisationnelle. Comme pour le recrutement actif, il est possible d’utiliser les hashtags pour le passif. En effet, le hashtag offre une belle opportunité de chercher des candidats dans un domaine particulier et d’ajouter les plus intéressants à votre réseau.

Maintenant que vous avez trouvé des candidats potentiels, il faut rester en contact avec ceux-ci. Vous devez suivre leur évolution sur Twitter, discuter avec eux et même les rencontrer face à face. Cela vous permettra de reconnaître les candidats de talent de ceux qui sont moins intéressant pour votre entreprise. Il ne faut pas hésiter à offrir des postes aux candidats de talent avant que la concurrence ne vous prenne de court!

Conclusion

Le marché de l’emploi est de plus en plus compétitif et les entreprises qui pourront se démarquer en terme de recrutement sont celles qui pourront utiliser tous les outils présents dans leur environnement afin d’en faire un avantage compétitif. L’utilisation de Twitter en recrutement peut s’inscrire dans cette branche et les gestionnaires RH qui pourront l’utiliser adéquatement offriront très certainement un instrument de plus à leur entreprise dans la recherche des meilleurs talents.


%d blogueurs aiment cette page :